Accueil > Livre > Nouveau livre : Transformation digitale 2.0

Nouveau livre : Transformation digitale 2.0

Couv + contour

A commander sur Amazon (bit.ly/transfo20)

En 2014, nous (David Fayon et Michaël Tartar) avions sorti Transformation Digitale : 5 leviers pour l’entreprise, premier livre du genre en langue française. Le livre a connu un beau succès et nous avons eu de nombreux retours de lecteurs qui ont appliqué tout ou partie du modèle de maturité numérique que nous proposions à l’époque. Cinq ans après, où en est le marché ?

 

Le digital est désormais partout. L’intelligence artificielle fait la une des journaux. Chaque année des termes numériques font leur entrée parmi la centaine de mots nouveaux au sein du Petit Larousse ou du Robert comme par exemple l’ubérisation ou l’illectronisme. Le régulateur se structure au niveau mondial avec par exemple la mise en place du RGPD en Europe dont les Japonais et les Américains commencent à s’inspirer. Les robots s’invitent dans de plus en plus de secteurs. En France, la déclaration de revenus par Internet est devenue la norme. Et encore tant d’autres évolutions qui s’invitent dans le quotidien des consommateurs et des collaborateurs en entreprise. Ces derniers étant de plus en plus soumis à un flux d’information toujours croissant générant par ailleurs une surcharge de données à traiter. Dans le même temps, les organisations deviennent plus agiles à la mode des start-up avec un travail plus collaboratif, apprenant. Mais pour autant les grosses organisations cassent-elles les silos et trouvent-elles des relais de croissance pour se réinventer ?

Les retours des lecteurs de notre premier livre écrit ensemble, la thèse soutenue par David en 2018 (1), les missions de conseil et déploiements que nous menons auprès de nos clients et les évolutions rapides de ces cinq dernières années avec l’émergence de technologies disruptives, nous ont conduit à remettre à plat le modèle de maturité numérique. Nous avions anticipé cette remise à plat dès sa conception, le numérique étant encore un domaine jeune et évolutif.

Désormais le modèle comprend six leviers pour laisser une place plus évidente à la stratégie de transformation digitale. Nous l’avons aussi simplifié pour en faciliter la mise en œuvre, en créant des regroupements d’indicateurs de maturité. Enfin, tous les indicateurs sont désormais renseignés, alors que nous avions laissé à la communauté le soin de renseigner certains indicateurs moins mûrs en 2014. En témoigne le chapitre 3 qui traite de l’approche sectorielle de la transformation digitale. En effet les exigences ne sont pas les mêmes pour atteindre un même niveau dans le BTP, l’industrie, les télécoms ou l’agriculture par exemple. Enfin chaque indicateur fait l’objet d’un coefficient selon son importance de façon à préciser l’évaluation obtenue par toute organisation.

Les calculs de ces indicateurs peuvent pour certains être déterminés par tout auditeur y compris en dehors de l’organisation (à des fins de benchmark avec d’autres organisations ; c’est le cas pour des données publiques comme la présence sur les médias sociaux, des ratios économiques, etc.) et pour d’autres nécessitent un audit au sein de l’organisation (par exemple formation des collaborateurs au numérique, accès à des performances des systèmes d’information ou à des données internes).

Dans un monde qui va toujours plus vite, dans lequel la disruption menace en permanence, nous avons conçu cette nouvelle version du modèle de maturité numérique (Digital Internet Maturity Model – DIMM) comme un outil de diagnostic. Appliqué périodiquement, il permettra à l’entreprise ou l’organisation qui s’en sert de mieux se connaître et de l’aider dans sa stratégie. En somme éviter de se faire uberiser ou kodakiser, rester pérenne et créatrice de valeur pour ses clients, administrés, abonnés, usagers.

Au-delà du modèle, nous avons aussi sollicité 23 contributeurs (contre 14 pour le précédent livre) dont 9 femmes (vs 3 pour le précédent livre) qui apportent un regard expert sur chacun des leviers du modèle. En complément, la préface de Gilles Babinet, par ailleurs éditeur du baromètre de la transformation digitale eCAC, donne au lecteur les éléments indispensables pour appréhender un domaine mouvant, propre aux grandes mutations de l’humanité.

Catégories :Livre
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :