Accueil > ROI > Après un an de blogging, quel bilan ?

Après un an de blogging, quel bilan ?

Voilà déjà un an que je me suis décidé à ouvrir un blog personnel pour parler de sujets professionnels (en complément du blog familial sur lequel nous racontons nos voyages). A ce moment-là, je pensais y publier régulièrement mes réflexions sur Internet. Par « régulièrement », j’imaginais de manière hebdomadaire. L’histoire a montré que je n’ai pas réussi à maintenir cette cadence. Néanmoins, je tire de cette expérience quelques enseignements qui pourront inspirer ceux qui se demandent s’il est utile d’animer un blog en marge de son activité professionnelle (voir à ce sujet et de manière complémentaire à ce qui suit, l’excellente réflexion d’Olivier Cimelière).

Quels bénéfices ?

Tout d’abord, les quelques heures que j’ai consacrées à écrire les articles publiés, m’ont permis d’organiser mes réflexions : le simple fait de se discipliner à écrire, contraint à structurer sa pensée, ce qui en favorise la persistance. En effet, ce qui est écrit peut être relu, alors que ce qui est dit n’est qu’un souvenir. Les opportunités d’articles, ou événements déclencheurs à la rédaction d’un article, proviennent de mon activité professionnelle, de mes lectures, de mes échanges au gré de mes rencontres.

Par ailleurs, le fait d’alimenter mon blog m’a permis de gagner en visibilité auprès d’étudiants, de cabinets de recrutement, de candidats, d’alter-égo (dans des cabinets de conseil concurrents, chez des éditeurs de logiciels ou encore au sein d’agences), de collègues. J’ai ainsi été contacté, le plus souvent via Viadeo ou LinkedIn (mon blog y est intégré), par des personnes que je n’aurais pas pu intéresser sans animer mon blog. Le plus surprenant est probablement les discussions que je peux avoir avec mes collègues qui ont pu lire un des articles : nous échangeons nos points de vue, parfois avec des collègues que je croise rarement. Le blog est donc un excellent outil de social networking : il donne du contenu à une conversation à venir. Seul regret, je n’ai pas encore été contacté par des clients qui auraient lu mes articles.

L’alimentation de mon blog m’a aussi été très utile lors de la rédaction de propositions commerciales ou pour prolonger une discussion avec un client. Dans le premier cas, lorsque je suis amené à rédiger une proposition, il m’arrive de plus en plus souvent de réutiliser un point de vue que j’ai déjà formalisé sur mon blog. C’est une excellente façon d’alimenter le chapitre « convictions » que l’on retrouve dans la plupart des propositions commerciales de conseil. Dans le second cas, la formalisation d’un article faisant suite à une discussion s’avère une bonne pratique pour valoriser la discussion au-delà du temps de l’échange. Et donc de prolonger cet échange au-delà des temps structurés que sont par exemple les rendez-vous commerciaux ou les ateliers de travail sur des missions.

Enfin, la rédaction d’article étant chronophage, j’ai pris l’habitude d’utiliser Twitter pour partager mes lectures et mes réflexions. Cependant, Twitter s’inscrit dans l’espace temporel de l’instantanéité. J’utilise le blog comme lieu de persistance et d’approfondissement de ce que j’ai pu publier sur Twitter. Un très bon outil pour prendre du recul par rapport au flux d’événements qui circule sur Twitter.

Quelles difficultés ?

Animer un blog régulièrement s’avère plus difficile que je ne l’imaginais. Lors de la création du blog, je pensais pouvoir publier un article par semaine. Après un an d’exploitation, je n’ai réussi à tenir qu’un article par mois. Et encore, pas de manière régulière. Or au-delà de la pertinence du contenu, la régularité est reconnue comme une qualité essentielle pour la réussite d’un blog (cela fidélise l’audience). Comment puis-je donc être plus régulier ? Partant du constat que les idées d’articles ne manquent pas (j’alimente au fil de l’eau une « pile à idées d’articles », mais je n’arrive pas à la dépiler au bon rythme !), il me faut probablement me discipliner pour bloquer un créneau horaire dans la semaine pour rédiger un article. Cependant cette piste ne m’enchante guère, dans la mesure où la capacité à rédiger ne se décrète pas sur commande : il me semble préférable de laisser venir l’inspiration, quel que soit le moment où elle s’annonce.

Par ailleurs, bien que mon blog n’aie pas vocation à attirer une audience importante, je n’ai manifestement pas fait suffisamment d’effort pour le promouvoir. Récemment, j’ai pris l’habitude de publier 3 tweets contenant un lien vers un nouvel article, dans les 7 jours qui suivent la publication de l’article. Comme j’écris mes articles le plus souvent le week-end, je fais en sorte de publier le premier tweet à 18h (le samedi ou le dimanche) et les deux suivants en semaine à 14h. Une étude a en effet montré que ce sont les moments où un tweet a le plus de chance d’être lu. Autant en profiter !

Les articles que je rédige s’avèrent longs à écrire. Tout simplement parce qu’ils contiennent trop de mots : le plus souvent près de 1000 mots et environ 5000 caractères (espaces non compris). Il est d’ailleurs probable que mes articles soient aussi trop longs à lire. Bref, il me faut faire plus court. C’est en me faisant cette réflexion que j’ai ainsi publié deux articles au lieu d’un sur l’organisation de mes contributions aux média sociaux et les outils que j’utilise.

Quels enseignements pour 2011 ?

Tout d’abord, et cet article de bilan en est la preuve vivante, j’ai bien l’intention de continuer à animer mon blog en 2011. En effet, les bénéfices s’avèrent intéressants au regard de l’investissement personnel que cela représente (quelques heures par mois) et j’ai déjà identifié des pistes pour dépasser les difficultés. Parmi ces pistes :

  • Rédiger des articles plus courts mais plus fréquemment, quitte à les découper en sous-articles pour publier des suites cohérentes
  • Consacrer 2 heures par semaine au blogging, probablement le dimanche après-midi (mes missions me prennent trop de temps en semaine pour que je puisse bloguer), dont 1 heure pour rédiger un article et 1 heure pour le promouvoir (par exemple auprès des communautés Viadeo ou LinkedIn susceptibles d’être intéressées par l’article)
  • Etablir une stratégie (le mot est probablement exagéré) pour viser des cibles particulières, leur proposer un contenu spécifique et bien sûr le promouvoir sur les bons supports

Et vous qui avez eu la volonté de lire cet article jusqu’ici, que pourriez-vous me proposer pour améliorer mon blog ?

Catégories :ROI
  1. 31/12/2010 à 10:26

    Mickaël bravo pour ce mail de bilan; tu sais que les sujets que tu abordes ne sont pas vraiment mes préoccupations immédiates mais certains de tes articles m’ont intéressée. J’ai délaissé ceux dont l’abord me paraissait trop « technique » et ai trouvé dans les autres une information claire sur des sujets qui me permettent de rester informée sur de nouveaux comportements. Bravo pour la qualité rédactionnelle de tes articles, ton style et fluide et agréable. Ma seule recommandation, tu l’a déjà formulée : faire plus court; je dois avouer qu’en plus des « trop techniques » j’ai abandonné les « trop longs » !! En conclusion je suis heureuse de te voir persister et manifestement prendre du plaisir à cette activité.
    Longue vie à ton blog et bonne année 2011

  2. 31/12/2010 à 10:57

    Très bon retour d’expérience. J’anime moi-même un blog professionnel sur ma thématique métier (la sécurité informatique) et je me retrouve parfaitement dans ce que vous expliquez. Il est souvent difficile de respecter un rythme de publication régulier et on est trop tenté d’écrire de longs articles. Et promouvoir son blog est aussi chronophage que de l’enrichir régulièrement. Bonne courage et bonne continuation ! Bonne année 2011.

  1. 12/10/2011 à 00:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :