Archive

Posts Tagged ‘A mon boss’

Le digital expliqué à mon boss, note de lecture

Le digital explique a mon bossVous pensez que votre secteur d’activité échappe à la mode du digital ? Vous avez tort ! Lisez le chapitre consacré à votre secteur d’activité et vous changerez d’avis. Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Lisez ceux consacrés aux autres secteurs et faîtes un petit effort de transposition. Respirez profondément. Laissez-vous pénétrer par l’idée. Échangez via Twitter et LinkedIn avec les auteurs et contributeurs. Bravo, vous venez faire vos premiers pas dans une nouvelle ère ! Le digital expliqué à mon boss est avant tout un livre d’action. Un livre pour convaincre ceux qui ont le pouvoir, de décider de se lancer avant qu’il ne soit trop tard. Aux hésitants, il donne les armes pour aller au combat. Aux premiers aventuriers du digital, il offre les outils pour digitaliser l’entreprise en profondeur, non pas par des gadgets, mais bien par des avancées apportant un bénéfice sonnant et trébuchant. Car expliquer le digital à son boss, c’est avant tout montrer comment le digital permet de développer de nouveaux marchés, de réduire les risques sur les marchés actuels, et d’améliorer les opérations.

Ce que j’ai aimé

Tout d’abord, j’ai aimé la pédagogie pour expliquer et convaincre que le monde a changé. Hervé Kabla (@HerveKabla) et Yann Gourvennec (@ygourven) sont rompus à l’exercice. On peut leur faire confiance quand il s’agit d’expliquer en quoi le digital change en profondeur les sociétés. Mieux que ça, ils sont des opérationnels de terrain. Ils savent dans le détail de quoi ils parlent, tout en ayant l’habitude de prendre du recul. Le lecteur profane appréciera le recourt raisonné au jargon. Le lecteur ayant déjà une première connaissance du sujet appréciera quelques détails techniques lorsque c’est nécessaire.

J’ai aussi aimé les nombreux compléments de lecture proposés par les auteurs. Conscients de leur rôle de passeurs d’un savoir qui se construit par l’expérience, les notes de bas de page foisonnent pour renvoyer le lecteur vers des études, des rapports, des articles, qui donnent un approfondissement aux nombreux sujets qui se cachent derrière le terme « digital » (ou « numérique » si vous préférez). En ce sens, le livre donne un large tour d’horizon s’appuyant sur un socle de connaissances pratiques. De quoi disposer des éléments nécessaires pour expliquer le digital à son boss, et de la matière nécessaire à un travail solide.

Enfin, j’ai aimé les contributions d’experts (dont la mienne que vous retrouvez page 206, intitulée « Remettre l’individu au cœur du digital »). Par « experts », il faut surtout entendre « personnes ayant une expérience ». Les auteurs ont un réseau social professionnel suffisamment étendu pour avoir pu solliciter des personnes d’horizons variés qui ont toutes en commun d’avoir mis en œuvre ce qu’ils exposent. Ainsi le lecteur dispose d’éclairages sur des thématiques particulières, qu’il peut développer avec les personnes mentionnées, toutes joignables via LinkedIn ou Twitter.

Quelques citations

Les 275 pages de l’ouvrage regorgent d’exemples pratiques invitant à l’action. Expliquer le digital, c’est bien, le vivre, c’est mieux. J’ai reproduit ci-dessous quelques citations des auteurs qui me semblent bien illustrer la philosophie de l’ouvrage, savant mélange de vision d’ensemble, de bonnes pratiques, et de l’humilité qui caractérise ceux qui savent qu’il y a encore tant à faire dans ce domaine.

Page 32 : « Intégrer ces outils de la manière la plus transparente possible dans notre travail de tous les jours est la véritable et seule innovation qui inventera les métiers et les produits de demain. »

Page 63 : « En résumé, retenons d’abord, que le digital bouleverse de façon fondamentale le modèle économique des entreprises établies. Deuxièmement, le digital bouleverse la façon de commercialiser ses produits, en notant que les acteurs établis ne sont pas à l’abris de ces changements. Enfin, dernier point et non des moindres, le digital impose de repenser l’organisation et la culture du personnel de l’entreprise. »

Page 222 : « Avec le digital vous entrez dans un monde dont on ne sort pas. »

Page 230 : « Ce livre vous apprendra dix fois moins sur le digital que l’expérience pratique (mais il n’en reste pas moins nécessaire pour vous donner du cœur à l’ouvrage). »

Le marketing digital international expliqué à mon boss, note de lecture

couv-amonboss-international-726x1024Dans la série « à mon boss », les éditions Kawa présentent « le marketing digital international expliqué à mon boss ». Lecture fortement conseillée aux patrons et aux responsables marketing amenés à développer leur entreprise à l’international. Mohamed Khodja (@mkhodja1) y détaille les méthodes et recettes à connaître. Loin des poncifs, l’auteur illustre son propos d’exemples sortant des sentiers battus. Car aller à l’international, ce n’est pas seulement traduire le site Web de l’entreprise en anglais. L’auteur partage ainsi son expérience à la tête du marketing digital de Business France (@businessfrance), organisation présente dans 85 bureaux à l’étranger : de quoi nourrir une mise en pratique opérationnelle qu’il partage avec plaisir !

Au-delà des aspects techniques, ce livre est aussi est véritable guide touristique. Le lecteur voyage un peu partout dans le monde. Les anecdotes fourmillent. Les conseils pratiques laissent la place aux applications opérationnelles. La théorie vient ponctuer le récit pour une prise de hauteur toujours utile. J’ai particulièrement apprécié par exemple le point sur la symbologie des couleurs en Asie, si différente de celle que nous connaissons en France.

Pour le profane, l’auteur décrit de nombreux leviers de marketing digital indispensables pour développer un marché à l’international, que ce soit le retargeting, l’affiliation ou encore l’IP tracking. Les cas pratiques illustrent les concepts. C’est par exemple l’enseigne Maisons du Monde qui s’est développée en Italie avec l’affiliation. Des exemples susceptibles de donner au lecteur des idées d’application à son propre business.

Seul bémol pour moi, j’aurais aimé une ou deux études de cas approfondies. Une description de l’organisation mise en place, des outils déployés, un retour d’expérience sur la phase projet et sur la phase d’exploitation, les documents produits, etc., auraient été utiles pour aider le lecteur et lui éviter la page blanche. Un glossaire par thèmes et par pays aurait aussi été utile pour orienter la lecture. En effet, l’ouvrage est riche, comment retrouver les bons conseils d’utilisation de telle ou telle technique, ou encore un retour d’expérience dans tel pays ? Autant de compléments qui pourront nourrir une prochaine édition, ou bien un complément du livre en ligne.

Sur une note plus personnelle, je garde encore un souvenir ému de la soirée de lancement du livre le 19 novembre 2015, seulement 6 jours après les terribles attentats qui ont frappé Paris. Rencontrer un auteur, c’est aussi partager sa sensibilité, son histoire, au sein de sa communauté au sens étendu du terme, à savoir les personnes qui ont des points communs avec lui. Nous avons en France une chance inouïe de pouvoir encore continuer d’écrire librement, de débattre au-delà des clivages partisans, et de développer nos activités en nous appuyant sur un savoir-faire reconnu dans le monde entier. Restons vigilants et poursuivons nos efforts !

20151119_205228

Enfin, je ne résiste pas au plaisir de remercier ici Mohamed pour la belle place (voir page 35) qu’il a accordée à mon livre « Transformation digitale : 5 leviers pour l’entreprise ». Une citation qui fait chaud au cœur.

Le marketing digital international expliqué à mon boss_Les leviers de la transformation digitale

%d blogueurs aiment cette page :